La Tomographie d'Emission de Positons (TEP) au Fluoro-Deoxy-Glucose (FDG) est bien établie comme méthode non invasive diagnostique et de suivi des patients atteints de lymphome de Hodgkin. Cependant, les images TEP au FDG acquises dans cette indication sont exploitées très simplement, en évaluant l'importance des hyper fixations de FDG et l'évolution de ces hyper fixations dans le temps.

L'objectif de ce projet est de développer et valider des méthodes d'analyse radiomique et d'intelligence artificielle pour identifier les patients souffrant d'une forme particulièrement agressive de la maladie et pour lesquels un traitement plus intense doit être instauré. De façon similaire, nous chercherons à identifier les patients pour lesquels un traitement moins lourd permettra de contrôler la maladie, de sorte que ces patients puissent éviter les effets secondaires associés aux traitements intenses. Ce projet (2020-2023) est financé par l'AAP EracoSysMed 2020 (contrat ANR-19-SYME-0005-03).